Le crédit d’impôt

Face à l’ampleur des changements successifs concernant le métier de la fermeture et de la protection de l’habitat, le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD) évolue. Aujourd’hui, nous souhaitons vous informer des dernières évolutions.

Le changement de fenêtres seul (lien vers Fenêtres), est soumis depuis plusieurs années au crédit d’impôt développement durable (CIDD) suivant des valeurs de performances en fonction des matériaux (PVC, Aluminium, Bois ou mixte). Le taux a été raboté depuis 3 ans de 25 % en  2009 à 15 % en 2010 et à 13 % en 2011.

Pour 2012, le CIDD est maintenu pour l’isolation des parois vitrées mais sont taux change. Pour vous 2 options :

  1. Vous habitez un appartement en logement collectif, le taux du CIDD est simplement ramené à 10 % sans autres modalités.
  2. Vous habitez une maison individuelle, le taux du CIDD atteint 18 % avec l’obligation de réaliser dans la même année un « bouquet de travaux » d’au moins deux des catégories suivantes :
  • Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées
  • Matériaux d'isolation thermique des parois opaques (murs et toitures)
  • Chaudières ou d’équipement de chauffage (chaudière bois)
  • Equipements ENR (Energie Renouvelable)
  • Chaudières à condensation ou  ENR

Il suffit de deux factures de professionnels pour déclencher le bouquet de travaux avec quelques limites toutefois :

  • Au moins la moitié du nombre des fenêtres
  • Au moins 50 % de la surface des murs
  • L’ensemble de la toiture

 

NB : Il est également important que vos fenêtres répondent à certains critères d’isolation correspondants à des coefficients professionnels Ud et Uw bien définis. Assurez-vous donc que les fenêtres (lien vers Fenêtres) dont vous vous portez acquéreur disposent de ces caractéristiques afin de correspondre aux caractères d’éligibilité du CIDD.

Mise à jour le 23 mai 2012